Traçage thermique
Voir les produits
Chauffage et systèmes industriels
Voir les produits
Technologies des composants
Voir les produits

Des câbles chauffants autorégulants empêchent la solidification d’une solution corrosive stockée dans des réservoirs en plastique

Le défi
Il est souvent demandé au fabricant des équipements d’origine d’installer du matériel de chauffage sur les réservoirs destinés aux installations extérieures. Les clients en bout de ligne demandent des réservoirs en fibre de verre chauffés pour empêcher la solidification des produits chimiques stockés qui est causée par le gel et/ou pour limiter la viscosité reliée à la température dans le but d'en faciliter le pompage. Ils ont besoin d’un moyen abordable pour chauffer de manière uniforme un réservoir, par exemple à 16° C en continu.

Le problème est que le réservoir en fibre de verre s’abîme en cas de température supérieure à 88° C. Cela se produit surtout au point de contact où le réchauffeur est installé sur la paroi du réservoir.

La solution
L’un des ingénieurs commerciaux du bureau de vente Chromalox le plus proche a préconisé l’utilisation d'un câble chauffant autorégulant, idéal selon lui pour cette application. Comme il peut être placé autour du réservoir pour obtenir une chaleur uniforme et qu’il est disponible dans diverses puissances nominales, ce câble chauffant constitue un excellent choix. En outre, grâce au câble chauffant autorégulant Chromalox, il existe un seuil précis de température maximale que peut atteindre la surface du câble même dans les situations les plus extrêmes. Ce seuil dépend de la façon dont le câble est utilisé.

Pour une application particulière, l’ingénieur commercial a recommandé 31 m de câble à 32,8 w par mètre linéaire. Un câble autorégulant fonctionnant à 240 V est approprié pour limiter les pertes avec 5 cm de mousse isolante autour du réservoir. Le câble a été fixé sur la paroi du réservoir avec du ruban d’aluminium AT-1 Chromalox. Il a expliqué que, même avec un manque de contrôle, le câble chauffant autorégulant limite intrinsèquement sa propre température. Par conséquent, cette application était fondamentalement sans danger, car la température de surface du câble ne pouvait en aucun cas dépasser 88° C, soit la température nécessaire pour endommager la fibre de verre. Un contrôleur numérique de température 1/4 DIN de la série 3912 de Chromalox a également été recommandé pour commander la mise en marche et l’arrêt. Ce contrôleur a été installé à distance dans un centre de commande.

Le contrôleur de température de la série 3912 a été utilisé, mais il n’est désormais plus fabriqué. Son remplaçant moderne serait un panneau de commande à boucle simple HTLS.

Avantages

  • Sécurité absolue: Avec la fonction d’autorégulation exclusive à Chromalox, ce câble ne peut pas dépasser la température nécessaire pour endommager
    les réservoirs en fibre de verre (si installé comme décrit).
  • Chauffage uniforme: Ce câble peut être installé pour fournir une configuration de chauffage offrant un chauffage uniforme autour des réservoirs.
  • Peu coûteux: Le coût total de l’installation du système de chauffage a représenté moins de 10 % du prix de vente du réservoir.
  • Esthétique: Le client a déclaré que rien que l’apparence du contrôleur 3912 a lui seul favoriserait la vente des futurs systèmes de chauffage de réservoir.
  • Fournisseur unique: Il est presque toujours plus facile et moins coûteux (en prenant compte du temps dédié à la paperasse et à celui du client) d’acheter un système complet auprès d’un même fournisseur.