Traçage thermique
Voir les produits
Chauffage et systèmes industriels
Voir les produits
Technologies des composants
Voir les produits

Glossaire technique du système thermique

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z |

A

Zéro absolu – La température théorique la plus basse. À une température de zéro absolu, un corps n’a aucun mouvement moléculaire d’énergie thermique. Le zéro absolu correspond au point zéro sur l’échelle Rankine et Kelvin. (-273,15 °C ou-459,67 °F)

Précision de l’étalonnage – l’erreur potentielle d’un dispositif par rapport à une constante physique ou un standard reconnu.

    Précision du contrôle – maintien d'un processus à un réglage voulu. Les erreurs ou l’ensemble des erreurs dans un système tout entier incluant, celles du capteur, de l'alimentation, de la charge et des inefficacités de conception ont un effet sur la précision du contrôle.

    Précision d’affichage – la marge d’erreur potentielle entre une valeur mesurée et la valeur de contrôle affichée.

    Précision d’un point de consigne – l’erreur potentielle entre une valeur mesurée et la valeur de réglage.

Adresse – pour la communication numérique entre un ordinateur hôte et une commande ; correspond à une valeur numérique, généralement comprise entre 1 et 255. Il faut entrer la même adresse à la fois dans le programme de l’ordinateur et la commande spécifique qui doit être adressée ou communiquée.

Alarme – une fonction ou une condition de régulation, qui indique que le processus a atteint une valeur prédéfinie supérieure ou inférieure au point déterminé.

Options de relais d’alarme – normalement activé (relais est activé lorsqu’il n’est pas en alarme) normalement désactivé (relais désactivé à moins d’être en alarme). Verrouillage signifie qu’il faut appuyer sur un bouton de réinitialisation lorsque la température passe en dessous du niveau de réglage de l’alerte y compris la bande morte.

Type d’alarme – les choix habituels pour les régulateurs PID sont — désactivé, haut, bas, écart +, écart -, écart+/-, et événement (pour les unités en rampe et palier).

Algorithme – un ensemble de règles comprenant un nombre défini d’étapes pour résoudre un problème.

Courant alternatif (CA) – un système d’alimentation électrique dans lequel la tension s’inverse, en alternant du négatif au positif. La fréquence habituelle est de 50 ou 60 Hz. (cycles par seconde)

Compensation ambiante – la capacité d’un instrument à compenser les variations de température ambiante afin que ces changements n’affectent pas la précision de la régulation.

Température ambiante – la température de l’environnement immédiat dans lequel un équipement doit fonctionner.

AWG (American Wire Gauge) – mesure américaine de calibrage des fils, également connue sous le nom de « B and S wire gauge ». Système standard servant à préciser le diamètre des fils à la fois pour les circuits d’alimentation et de contrôle. Plus le numéro de calibre est élevé, plus le diamètre du fil est petit.

Ampère (A) – l’intensité de débit du courant dans un circuit.

Affichage analogique– une règle à échelle graduée munie d’un curseur qui se déplace pour indiquer l’état du traitement.

Sortie analogique – un signal de courant ou de tension qui est une fonction continuelle du paramètre mesuré.

Point de consigne analogique – ajustement du potentiomètre de réglage de la commande

Recuire - Action de soulager les tensions d’un matériau en métal ou en verre en le chauffant juste en dessous de son point de fusion puis de le faire refroidir progressivement jusqu’à température ambiante. Le procédé de recuit diminue la résistance à la traction tout en augmentant la flexibilité. Les éléments chauffants tubulaires sont recuits avant d’être mis en forme.

ANSI – American National Standards Institute (Institut de normalisation américaine)

Reprise sans remise à zéro – une fonction en 3 modes de contrôles (PID) qui empêche le circuit intégral (remise en marche automatique) de fonctionner lorsque la température est au-delà de la bande proportionnelle.

ASME – American Society of Mechanical Engineers (Société américaine des ingénieurs mécaniques).

ASTM – American Society for Testing and Materials (Société américaine de test des matériels).

Pression atmosphérique (standard) – Pression exercée par l’atmosphère terrestre sur les objets à l’intérieur de cette atmosphère. À une température de 60°F (15°C), au niveau de la mer, la pression atmosphérique normale est de 14,7 psia (101,3 kPa)

Réinitialisation automatique (Intégrale) – La fonction intégrale d’une régulation qui compense automatiquement la différence entre le point de consigne et la température de service réelle. Un signal fait monter ou descendre la bande proportionnelle afin de corriger le statisme ou le décalage.

Réglage automatique (des paramètres de contrôle) – une commande qui calcule les paramètres PID optimaux grâce à un algorithme intégré au logiciel, afin d’éliminer tout effort de réglage manuel.

Sortie auxiliaire – sorties additionnelles pour la régulation des fonctions autres que celle de la sortie de commande principale, comme les voyants lumineux, avertisseurs sonores, sirènes ou purges de gaz déclenchés par la fonction d’alarme de la commande.

Point de réglage auxiliaire – un point de consigne alternatif sur certaines commandes PID, qui peut être sélectionné à partir d’un bouton ou d’un signal extérieur.

AWG – American Wire Gauge (mesure américaine de calibrage des fils).

B

Buses et rubans chauffants – composants de réchauffeur conçus pour chauffer des objets cylindriques comme les extrudeuses à plastique. Disponibles en tailles et conceptions variées.

Bande passante – la variation totale de température mesurée à un certain point du système, normalement celle du traitement en cours (service).

Vitesse de transmission – En communication série, la vitesse de transfert d’information en bits par seconde. Doit être installée sur la même valeur à la fois dans le programme de l’ordinateur hôte et dans le contrôleur. Les valeurs typiques sont 1 200, 2 400, 4 800, 9 600, et 19 200. La commande, l’ordinateur et le câblage doivent pouvoir fonctionner à la vitesse de transmission sélectionnée.

Rayon de courbure (minimum) – le rayon de courbure minimum auquel il est possible de plier un câble, un élément chauffant ou un câble chauffant, sans risque de l’endommager.

Corps noir – un objet théorique qui émet la quantité maximum d’énergie à une température donnée et absorbe toute l’énergie incidente.

Tressage – une enveloppe tressée flexible, généralement en fil métallique qui recouvre un câble isolé afin de lui fournir une mise à la terre (ou bouclier) et le protéger des dommages mécaniques.

Point d’ébullition – la température à laquelle une substance à l’état liquide passe à l’état gazeux. Communément appelé point d’ébullition de l’eau (100°C ou 212°F au niveau de la mer).

BTU – British Thermal Unit (unité thermique britannique) ; la quantité d’énergie thermique nécessaire pour élever de 1 °F la température d’une livre (britannique) d’eau.

Ampoule et capillaire – fait référence à un thermostat constitué d’une ampoule remplie d’un fluide dans un processus. L’augmentation de chaleur pousse le fluide dans un tube mince jusqu’à un soufflet. Le soufflet actionne un interrupteur à action rapide, à une température déterminée par le réglage du bouton qui actionne l’interrupteur d’un côté ou de l’autre du soufflet.

Raccords filetés à cloisonnement – disponibles sur les résistances tubulaires, brasées en usine, afin de permettre l'installation de ces réchauffeurs sur la paroi d’un réservoir ou d’un conduit, etc.

Transfert sans à-coup – La transition fluide et automatique du mode de commande automatique (boucle fermée) au mode de commande manuel (boucle ouverte). Le contrôle de puissance est maintenu lors du transfert.

Train d’ondes – Une sortie de contrôle à cycle rapide, généralement 3-32 V en courant continu, utilisé avec un relais à semi-conducteurs.

C

Étalonnage – le processus d’ajustement d’un appareil de sorte que l’indication fournie soit la plus exacte possible par rapport à la valeur réelle.

Calorie – la quantité d’énergie thermique nécessaire pour élever la température de 1°C d’un gramme d’eau à 15°C.

Contrôleurs de température à immersion et pour cartouche – des thermostats mécaniques dont le fonctionnement repose sur les différences de dilatation de divers métaux.

Cartouches chauffantes – réchauffeurs cylindriques avec fils conducteurs sortant d'une extrémité. Insérées en général dans des trous percés dans les platines et les moules afin de chauffer des blocs de métal.

Cascade – Fonction de régulation dans laquelle le résultat d’une boucle de commande fournit le point de consigne d’une deuxième boucle, qui détermine la commande à appliquer.

CE – un logo qui informe de la conformité de l’article au regard des exigences de l’Union européenne (EU) concernant les produits vendus en Europe.

Celsius – (Centigrade) une échelle de température dans laquelle 0°C correspond au point de solidification de la glace et 100°C correspond au point d’ébullition de l’eau au niveau de la mer.

Billes de céramique – billes en matériau de céramique, percées de trous de tailles variées, destinées à isoler les câbles nus à haute température, afin d’éviter les courts-circuits.

Fibre céramique – une fibre légère de faible densité, utilisée généralement comme isolant pour haute température ou matériau réfractaire.

Fibre céramique – une fibre légère de faible densité, utilisée généralement comme isolant pour haute température ou matériau réfractaire. Vendus par paire.

cfm (pi. cube /min) – le débit volumétrique d’un liquide ou d’un gaz en pieds cubes par minute.

Broutage – la vibration rapide d’un relais en raison d’une bande passante trop étroite dans la commande.

Circuit – une trajectoire complète ou partielle que peut emprunter le courant.

Réchauffeurs à circulation – réchauffeurs pour liquides ou élément fluide ou de gaz ,constitués d’un corps de tuyau isolé renfermant un thermoplongeur. Une variété de matériaux pour corps de tuyau et gaine sont offerts pour chauffer une diversité de matériaux à des niveaux variés de température. Thermostats mécaniques inclus sur certains modèles. En option — commandes mécaniques ou électriques, capteurs intégrés, déflecteurs et conception certifiée conforme ASME. Des systèmes complets montés sur skid avec panneaux sont également disponibles.

Commande de boucle fermée – un système de commande dans lequel les modifications de la température de service sont détectées par un capteur. Les résultats obtenus par le capteur permettent au contrôleur de faire les ajustements nécessaires pour une régulation précise du système.

Compensation de soudure à froid – un dispositif sensible à la température qui empêche les changements de température ambiante d’affecter la soudure à froid d’un thermocouple.

Section froide – la distance depuis l’extrémité de la gaine jusqu’à la section chauffée d’une résistance tubulaire ou de tout autre élément chauffant semblable.

Réchauffeurs d'ambiance – réchauffeurs généralement utilisés pour maintenir une chaleur confortable pour les occupants d’une surface. Non adaptés en général dans les endroits où la température dépasse 100°F. Différents types d’appareils (à convection et à air pulsé) sont disponibles pour un usage en zone ordinaire, corrosive ou déflagrante.

Filtre de ligne de mode commun – un dispositif servant à filtrer les parasites sur les deux lignes électriques en fonction de la terre.

Taux de rejet de mode commun – la capacité d’un instrument à rejeter les interférences issues d’une tension commune aux bornes d’entrée en relation avec la terre. Exprimé en dB (décibels).

Raccords à compression – raccords de traversée conçus pour une installation faite par le client sur des réchauffeurs tubulaires cylindriques, pour permettre l'installation des réchauffeurs au travers de la paroi d’un réservoir ou d’un conduit, etc.

Conduction – le transfert de chaleur d’un matériau à une température donnée à un autre matériau à une température plus basse, par contact direct l’un avec l’autre.

Conductivité – la capacité qu’a la chaleur ou l’électricité à traverser un matériau.

Puissance constante – fait référence à un type de câble chauffant dont la puissance de sortie est constante quelle que soit la température environnante.

Contrôle de continuité – Un test qui détermine si le courant peut parcourir un circuit sur toute sa longueur.

Boucle de régulation – la boucle de régulation de base de tout système de régulation automatique est constituée d’un(e) : 1) variable (de fonctionnement) 2) capteur 3) détecteur d’erreur (de la commande) 4) commande 5) élément de contrôle final (relais, SSR, SCR) 6) indication de la température

Mode de commande – la méthode par laquelle la commande restaure la température du système au point de consigne. Les commandes marche/arrêt, proportionnelle et PID sont les modes de contrôle les plus communs.

Type de commande – les options sont l’action directe (refroidissement) et l’action inverse (chauffage).

Convection – le transfert de chaleur depuis une source ou une zone de température plus élevée dans un gaz ou un liquide par le mouvement et le mélange de différentes masses.

CSA – abréviation pour l’agence d’approbation et de tests tiers, l'Association canadienne de normalisation

C-UL – signifie que le produit a été reconnu conforme à la norme UL (Underwriter’s Laboratory). Souvent accepté par les clients qui demandent habituellement une certification CSA.

CPS – cycles par seconde (voir Hertz).

Courant – intensité du courant électrique qui est mesurée en ampères (A) et qui correspond à la vitesse du débit d'électricité. Un ampère correspond à un coulomb par seconde.

Limitation de courant – un moyen de limiter l'intensité du courant électrique vers une charge par un dispositif de contrôle de puissance, généralement un SCR.

Courant proportionnel – une sortie de courant de 4 à 20 mA (typique) qui fournit une intensité de courant proportionnelle au niveau de contrôle requis.

Transformateur de courant – un transformateur, habituellement de forme toroïdale (de beigne), destiné à accueillir un conducteur électrique et fournir une sortie réduite mais linéaire de courant de plus faible intensité, utilisée par un instrument. Généralement défini par un rapport, par ex., 100:1

Cadence (ou temps de cycle) – dans une régulation à temps proportionnel, la durée de la période (généralement en secondes) qui est requise pour terminer un cycle de marche / arrêt, une fois que la température s'est stabilisée au milieu de la bande proportionnelle.

D

Enregistrement des données – Enregistrement d’une variable de processus sur une période de temps étendue.

Bande morte (différentiel) – la différence, exprimée en degrés, entre la température de contrôle à la mise en marche et à l’arrêt. Ce paramètre s’applique aux commandes marche-arrêt. Il s'applique aussi aux commandes de surchauffe.

Paramètres par défaut – Les instructions de programmation enregistrées en permanence dans le logiciel du microprocesseur.

Contacteur magnétique à usage déterminé – semblable au relais de démarreur d’un moteur, à utiliser avec des commandes marche-arrêt pour processus lents. Disponible avec des enceintes optionnelles de protection pour les environnements ordinaires, exposés à l’humidité ou explosifs.

Densité – masse par unité de volume, comme lb/pi. cu. ou g/cm cu.

Dérivée – (voir Taux)

Écart – la différence entre la valeur sélectionnée et la valeur réelle.

Alarme d’écart – valeur de compensation qui suit le point de consigne. Si le point de consigne est réglé à 300°F et que la valeur de l’alarme d’écart est de +20°F (soit 320°F), alors le point de consigne passe à 350°F et l’alarme d’écart sera de 350°F plus 20°F (soit 370°F). Voir Alarme de fonctionnement.

Écartomètre – l’affichage de la température de fonctionnement sur un cadran de mesure qui indique la différence ou l’écart entre la température de service et le point de consigne.

di/dt – le taux de variation de l’intensité du courant par rapport au temps. Il peut être nécessaire de procéder à une filtration sur de grandes unités SCR afin d’éviter d’éventuels dégâts dus à de grandes variations de courant dans des délais courts.

Diélectrique – un isolant électrique, un matériau à faible conductivité électrique.

Puissance diélectrique – quantité de tension qu’un matériau isolant peut supporter avant qu'une coupure de tension ne se produise.

Différentiel – dans une commande marche-arrêt, la différence de température exprimée en degrés entre la mise à l'arrêt et la mise en marche effectuées par les interrupteurs de contrôle.

Filtre de ligne de mode différentiel – un dispositif permettant de filtrer les parasites entre deux lignes électriques.

Affichage numérique – la température réelle de service indiquée par affichage LED ou LCD.

Point de consigne numérique – la valeur de température souhaitée est réglée par bouton-poussoir de commande de montée-descente ou interrupteur à roue codeuse.

DIN – Deutsche Industrial Norms, une agence allemande qui établit des normes techniques. La taille des perforations découpées dans un panneau de contrôle est généralement basée sur des dimensions DIN

Diode – Un composant qui permet au courant de circuler dans un seul sens.

Courant continu (DC) – un courant électrique qui ne circule que dans une seule direction.

Disjoncteur principal (déconnexion) – Un interrupteur principal monté sur panneau de commande qui permet de couper l’alimentation dans le panneau avant d’ouvrir la porte du panneau pour en effectuer l’entretien. La plupart des dispositifs de déconnexion ne protègent pas contre les surintensités de courant. Cette protection doit être fournie en amont au moyen de fusibles ou de disjoncteurs de circuit.

Réchauffeurs pour lave-vaisselle – thermoplongeurs à boîtier de bornes et commandes intégrées, destinés aux lave-vaisselle commerciaux

DOT (Transfert en fonction de la demande) – un système de commande de puissance SCR utilisant la base de temps la plus courte possible. Par exemple, une puissance à la sortie de 25 % se produira avec un (1) cycle allumé et trois (3) cycles fermés.

Dérive – changement d’une valeur sur une longue période en raison de variations des facteurs comme la température ambiante, la durée ou la tension de ligne.

Statisme – pour les régulateurs de temps proportionnels — la différence entre la température du point de consigne et celle à laquelle la température du système se stabilise. Corrigée par réinitialisation automatique ou manuelle.

Tambours chauffants – réchauffeurs flexibles conçus pour chauffer ou maintenir la température de tambours standards de 5, 16, 30 et 55 gallons. Disponibles en plusieurs puissances nominales, certains modèles sont munis de thermostats.

Réchauffeur pour puits sec– réchauffeur destiné à être installé dans une zone sèche, généralement un tuyau, et de le chauffer, dans le but ultime de chauffer le liquide l’entourant.

Sortie double – La première sortie de contrôle régule la température du processus. Un second contrôle de puissance déclenchera le refroidissement du processus ou une alarme.

Cycle de service– le rapport entre temps de fonctionnement et temps de fonctionnement plus temps d’arrêt, exprimé en pourcentage.

Protection contre l’état transitoire dv/dt – filtre pour limiter la tension dans le temps présenté à un SCR. Facilite la protection du SCR contre les tensions transitoires.

E

Rendement – la puissance de sortie utile par rapport à l’intrant énergétique, exprimé sous forme de pourcentage.

Réchauffeur électrique pour pièces de fixation – un réchauffeur de la forme d’un long cylindre conçu pour être inséré dans les goujons creux de grosses machines afin d’obtenir un serrage solide « par contraction » lorsque les goujons refroidissent.

Interférence électromagnétique(EMI) – « bruit » électrique et magnétique pouvant être généré lors du passage en courant alternatif. L’EMI peut interférer dans le fonctionnement des commandes qui reposent sur le microprocesseur.

Attaches d’élément – attaches en fonte fournies, destinées à la fixation des bandes chauffantes et colliers chauffants sur les réservoirs, etc., pour chauffage par conduction.

Émissivité – Le rapport de l’énergie par rayonnement émise par une surface comparé à celle émise par un corps noir à la même température.

Endothermique – un processus est dit endothermique lorsqu’il absorbe la chaleur.

Enthalpie – la somme de l’énergie interne d’un corps et le produit de son volume multiplié par la pression, utilisée pour évaluer le changement d’énergie intervenant lorsqu’un gaz ou une vapeur est chauffé. Exprimé en unités Btu/lb ou J/g.

Erreur – la différence entre la valeur correcte et la valeur lue ou affichée.

Exothermique – un processus est dit exothermique lorsqu’il absorbe la chaleur.

Bandes chauffantes antidéflagrantes – utilisées pour chauffer par conduction des zones à risque explosif.

Boîtier de bornes (ou enceinte) antidéflagrant(e) – une enceinte, un caisson ou un panneau capable de contenir une explosion de gaz interne. Ce dispositif empêche une explosion de se propager à la zone environnante. Le contenu des boîtiers ne doit pas générer une température de surface susceptible d’enflammer les gaz ou vapeurs inflammables alentour.

Fil d’extension – fil destiné à raccorder un détecteur (habituellement un thermocouple ou un RTD) à un panneau ou à un contrôleur. Le câblage du thermocouple doit être du même type que le TC (Joule pour Joule). Le câble RTD doit être en cuivre.

Verrouillage externe – inclus sur la plupart des panneaux Chromalox, le verrou est un cavalier qui éteint la charge en cas d’interruption. Généralement connecté à un commutateur de flux ou de pression pour systèmes en mouvement afin de les protéger contre une absence de flux.

Événement – une sortie marche/arrêt programmable qui sert à envoyer un signal à un appareil périphérique ou à un processus.

F

Fahrenheit – une échelle de température sur laquelle 32 °F correspond au point de solidification et 212 °F au point d’ébullition de l’eau au niveau de la mer.

Thermoplongeurs à bride – thermoplongeurs équipés de brides de montage (normes ANSI, entre autres). Choix de boîtiers de bornes adaptés à divers environnements sur la plupart des modèles. Thermocouples de gaine également disponibles en option.

Éléments chauffants flexibles– disponibles dans la plupart des dimensions standards et nominales, la plupart sont en caoutchouc de silicone, avec bobinage interne. Modèles spécifiques munis d’accessoires tels que thermostats, cordons et fiches et formes uniques disponibles.

Débit – vitesse ou vélocité de circulation d’un fluide.

FM (Factory Mutual Research Corporation) – une agence d’approbation tierce qui teste et approuve les équipements destinés à des utilisations en conditions et lieux variés.

Relais de forme A – Relais unipolaire et unidirectionnel muni de contacts normalement ouverts (NO) et de contacts classiques. Lorsqu’une bobine est mise sous tension, les contacts se ferment.

Relais de forme B – Relais unipolaire et unidirectionnel muni de contacts normalement fermés (NC) et de contacts classiques. Quand la bobine est sous tension, les contacts sont ouverts.

Relais de forme C – Relais unipolaire et unidirectionnel muni de contacts normalement ouverts (NO), normalement fermés (NC) et de contacts classiques. Peut être sélectionné de la même façon que le contact des formes A ou B.

fpm – vitesse d’écoulement en pieds par minute.

fps – vitesse d’écoulement en pieds par seconde.

Point de solidification– la température à laquelle un liquide se transforme en solide.

Fréquence – le nombre d’occurrences ou de cycles d’événements sur une période donnée.

Fusible – un composant qui coupe l’alimentation d’un circuit en cas de surcharge.

Logique floue – Une technique d’intelligence artificielle qui permet la prise de décisions de contrôle à partir de données approximatives ou incomplètes. C’est une fonction constante de prise de décision qui peut éviter un dépassement initial et des écarts quant aux points de consigne.

G

GFCI – (disjoncteur de fuite de terre) – un circuit électronique qui contrôle la circulation du courant d’un conducteur à une liaison à la terre. Lorsque le courant dépasse une valeur préétablie, le GFCI coupe le circuit.

GIGA – le préfixe représentant un million (G).

gph – le débit volumétrique en gallons par heure.

gpm – le débit volumétrique en gallons par minute.

Masse – la ligne électrique dont le potentiel est le même que le sol environnant ; la borne négative d’un générateur de courant continu ; le point de référence d’un système électrique.

Raccordement à la masse – un raccord de thermocouple dans laquelle la gaine et les conducteurs sont soudés ensemble afin de constituer un raccord intégré parfaitement hermétique.

H

Chaleur– énergie thermique exprimée en calories, Btu ou joules.

Bilan thermique – dimensionnement approprié de la source de chaleur par rapport aux besoins du système (y compris les pertes de chaleur).

Échangeurs thermiques – tubes en métal ou bobines en plastique conçus pour chauffer ou refroidir des solutions par immersion, grâce à un fluide (ou de la vapeur) circulant dans la bobine afin d’obtenir l’effet escompté.

Chaleur de fusion – la quantité d’énergie nécessaire pour faire passer une livre de matériau de l’état solide à l’état liquide sans augmenter sa température. Exprimé en unités Btu/lb.

Chaleur de vaporisation – la quantité d’énergie nécessaire pour faire passer une livre de matériau de l’état liquide à l’état de vapeur sans augmenter sa température. Exprimé en unités Btu/lb.

Compensation de chaleur – pour certains contrôleurs PID ; permet la création d’une bande morte sur laquelle ni la chaleur ni le froid ne sont enclenchés, afin d’empêcher le processus d’osciller entre chaud et froid. Économise de l’énergie.

Puits de chaleur – relatif aux dispositifs de contrôle de puissance ; un ensemble de plaques ou d’ailettes, généralement en aluminium, qui évacue la chaleur émanant des dispositifs de contrôle de puissance (SCR) et la disperse par convection libre ou forcée.

Traçage thermique – la chaleur appliquée aux tuyaux et réservoirs pour remplacer les pertes de chaleur vers l’atmosphère ambiante via l’isolation.

Transfert de chaleur – un procédé d’échange d’énergie thermique d’un corps à un autre. 1) Conduction — le transfert de chaleur d’une particule de matière à une autre. 2) Convection — le transfert de chaleur d’une partie d’une particule de matière à une autre, par le mélange des particules plus chaudes avec les particules plus froides. 3) Rayonnement — le transfert de chaleur d’un corps à un autre, résultat de l’émission-absorption de l’énergie de rayonnement.

Revêtement anti-adhérent et transfert de chaleur – un composé destiné à être appliqué entre les réchauffeurs et les surfaces chauffés afin d’améliorer le transfert thermique. Facilite également le retrait des cartouches chauffantes hors des trous percés.

Vaporisateur de fluide caloporteur– un vaporisateur pour fluides caloporteurs, pour améliorer le processus de transfert thermique en récupérant la chaleur de vaporisation.

Produit de transfert thermique – un gaz, liquide ou solide à travers lequel la chaleur passe de la source thermique à l’ouvrage.

Systèmes caloporteurs– composés de réchauffeur(s) à circulation, d’une pompe, d’un panneau de commande et d’articles connexes, prêts à être raccordés à votre installation et processus. Produits disponibles en fonctionnement à l’eau ou à l’huile, en tailles variées et avec quantité de fonctions et d’accessoires.

Fil de résistance enroulé en hélice – une bobine de fil en Nichrome, enroulé en hélice, qui constitue la résistance de bobinage d’un réchauffeur.

Hertz – unité d’expression de la fréquence, mesurée en cycles par seconde.

Fil haute température – fil spécial composé d’un isolant haute température et d’un conducteur en nickel ou en cuivre nickelé. Supporte des températures plus élevées que le fil conducteur en cuivre recouvert d’isolant plastique utilisé pour les branchements classiques. N’utilisez pas de cosses en cuivre étamé sur du fil haute température. Elles s’oxyderaient et ne fonctionneraient plus. Il faut des raccords spéciaux pour températures élevées, en acier nickelé ou inoxydable, si des cosses sont utilisées.

Essai diélectrique – l’application d’une tension élevée à un conducteur électrique pour tester l’isolation environnante.

Trémies chauffantes – réchauffeurs modulaires composés d’éléments chauffants tubulaires montés sur une plaque métallique, à des fins de fixation sur des trémies. Elles sont utilisées pour garder les parois au-dessus d’une température critique afin d’éviter que leur contenu n’adhère à la trémie ou ne l’attaque.

Transmetteur d’humidité – un appareil électronique qui délivre un signal d’intensité comprise entre 4 et 20 mA selon l’humidité relative captée par la sonde.

Hystérésis – la sensibilité de température définie dans la commande de régulation marche/arrêt entre les points de commutation de mise sous tension et hors tension. Exprimé en pourcentage de la plage de régulation. Également appelée bande morte.

I

Point de solidification – la température à laquelle l’eau pure gèle (0 °C ou 32 °F).

Thermoplongeurs – éléments chauffants conçus pour chauffer un fluide ou un gaz par contact direct.

Impédance – l’opposition totale dans un circuit au flux de courant alternatif. Mesurée en ohms et représentée par « Z ».

Infrarouge – rayonnement produit par l’échange d’énergie via des ondes électromagnétiques. Le spectre infrarouge s’étend du rouge vif de l’extrémité du spectre visible jusqu’à la section des micro-ondes du spectre des ondes radio. La partie contiguë au spectre visible est importante en matière de chauffage. Le transfert de chaleur par rayonnement peut être très efficace si l’on dirige l’énergie émanant de la source de chaleur vers un autre objet.

Isolant, électrique – substance qui entoure un conducteur électrique pour empêcher le courant de passer ou de fuir à la terre ou de se propager à d’autres conducteurs.

Résistance d’isolation– la résistance d’un isolant au passage du courant, d’un conducteur (en général le bobinage d’un élément chauffant) vers la terre (la gaine) Généralement mesuré en lui appliquant une tension et en mesurant le courant sortant. La résistance obtenue, exprimée en ohms, est calculée grâce à la formule : R= V / I.
Isolant, thermique – matériau qui réduit la dispersion de chaleur depuis les surfaces ou objets chauffés vers les objets plus froids, afin de conserver un rendement énergétique amélioré ou d’éviter que l’opérateur n’entre en contact avec des objets très chauds.

Mise à l’échelle de l’entrée– autorise l’ajustement du système de contrôle PID pour lui permettre d’afficher les entrées des transmetteurs (par exemple, l’humidité), en unités techniques appropriées.

Intégrale – (voir Réinitialisation automatique).

Barrières de sécurité intrinsèque – dispositif qui limite la tension, l’intensité et l’énergie totale délivrées à un capteur ou un autre composant situé en zone dangereuse.

Appareil et câblage à sécurité intrinsèque – produits qui n’ont pas la capacité d’émettre suffisamment d’énergie dans un circuit pour déclencher un feu dans une zone dangereuse à atmosphère inflammable.

Isotherme – un procédé ou une zone qui permet le maintien d’une température constante.

J

Joule – l’unité de base de l’énergie thermique. 1 Joule équivaut à 1 ampère traversant une résistance de 1 ohm pendant 1 seconde.

Jonction – Une jonction de thermocouple est le point où deux alliages se rencontrent. Un circuit thermocouple standard sera normalement muni d’une jonction de référence et d’une jonction de mesure.

K

Kelvin – l’unité de l’échelle de température absolue ou themodynamique. Le zéro Kelvin correspond au zéro absolu, la température à laquelle toute activité moléculaire cesse. Le symbole ° n’est pas utilisé. 0 °C = 273,15 K ; 100 °C = 373,15 K.

Kilo – le préfixe métrique équivalent à mille (k).

Kilowatt (kW) – 1 000 W ou 3 412 Btu par heure.

Kilowattheure – unité électrique correspondant à l’énergie dépensée en kilowatts sur une heure.

L

Décalage – l’écart de temps entre l’application de chaleur jusqu’à ce que le processus atteigne la température voulue ou le décalage entre un changement de température et la réponse d’un contrôleur.

Chiffre le moins significatif– Le chiffre le plus à droite sur un affichage.

Diode électroluminescente (LED) – un dispositif à semi-conducteur qui produit de la lumière à partir du courant électrique qui traverse un semi-conducteur. Ce sont des veilleuses individuelles ou des affichages segmentés servant à visualiser la température.

Linéarité – la conformité de réponse d’un instrument par rapport à une ligne droite.

Contrôle de niveau de liquide – détecte si le niveau de liquide se situe sous une profondeur de référence. Peut être utilisé à des fins de réapprovisionnement ou de mise hors tension d’un élément chauffant afin d’éviter tout dégât.

Charge – la demande en électricité d’un processus, exprimée en puissance, intensité et résistance (ohms).

M

Réinitialisation automatique – l’ajustement sur un contrôleur proportionnel qui déplace la bande proportionnelle par rapport au point de consigne afin d’éliminer le statisme ou les erreurs de décalage.

Débit massique– poids d’une substance qui s’écoule par unité de temps passé la superficie d’une section transversale spécifique à l’intérieur d’un système.

Résistance de charge maximale autorisée – la résistance maximale (en ohms) dans laquelle un contrôleur peut délivrer un courant spécifique. Généralement indiqué pour une intensité de sortie de 4 à 20 mA, et limité par contrôle interne de la tension d’alimentation.

Température moyenne– la température maximale et minimale moyenne d’un procédé à l’équilibre.

Soudure de mesure – la soudure d’un thermocouple au point de mesure du procédé.

Relais mécanique – un dispositif électromécanique qui ferme ou coupe un circuit en ouvrant ou fermant les contacts électriques.

Méga – le préfixe métrique équivalent à 1 million (M).

Contacteur au mercure (Relais à déplacement de mercure) – un relais mécanique dont le conducteur de transport est du mercure. Ils sont plus rapides, plus silencieux et ont une durée de vie plus longue que les contacteurs mécaniques classiques. Contient du mercure, une substance dangereuse interdite dans certaines installations.

Câble MI (câble à isolant minéral) – fait référence à un câble chauffant à gaine métallique, équipé d’un isolant interne en oxyde de magnésium entre le(s) conducteur(s) et la gaine. Spécialement étudié pour fonctionner sous des températures élevées et résistant aux forces mécaniques. Tous les câbles MI sont fabriqués sur demande.

Micro – Le préfixe métrique équivalent à un millionième ; microampère (un millionième d’ampère).

Micron – (un millionième de mètre).

Microprocesseur – L’unité centrale de traitement (CPU) qui réalise les opérations logiques dans un système informatique. Dans un contrôle de processus ou d’instrument, le microprocesseur décode les instructions contenues dans le programme en mémoire, effectue des fonctions logiques et algorithmiques et enclenche des signaux ou des commandes.

Milli – Le préfixe métrique équivalent à un millième

milliampère– (un millième d’ampère).

millivolt – (un millième de volt)

Boîtier de borne résistant à l’humidité – boîtier de borne conçu pour répondre aux exigences NEMA 4. Les types E2 et E4 de Chromalox sont conformes à ces exigences.

Protection MOV – Protection du SCR par le biais d’une varistance à oxyde métallique (MOV), qui stoppe les tensions limites pour qu’elles restent en dessous des valeurs critiques de défaillance supportées par les SCR.

N

NEC (National Electrical Code /code électrique national) – règlements et spécifications concernant le câblage électrique et publiés par la National Fire Protection Association, Inc. (une institution de protection contre l’incendie) NEMA – National Electrical Manufacturer’s Association (une association nationale de fabricants de matériel électrique) Bruit – interférence électrique indésirable sur les fils de communication.

Élimination de bruit– un dispositif permettant de réduire les interférences électriques.

Taux de rejet du mode normal – la capacité d’un appareil à rejeter les interférences de la fréquence de ligne (50 - 60 Hz) aux bornes d’entrée.

NPT – National Pipe Thread (norme américaine relative aux raccords hydrauliques)

O

OCE (élément à bobine ouverte) – réchauffeurs conçus pour être mis en place dans les tuyaux filetés de 2 ou 3 pouces série 40 des puits secs, fournis par le client, dans le but de chauffer des liquides grâce à la chaleur diffusée à travers les parois du tuyau. Libère une faible densité de puissance sur le tuyau pour fluides visqueux et permet le remplacement du réchauffeur sans avoir à purger le réservoir. Les boîtiers de borne disponibles assurent un raccordement facile à l’élément chauffant grâce à un fil haute température. Ne pas utiliser dans les environnements explosibles.

Décalage– la différence de température entre le point de consigne et la température réelle de service.

Ohm – l’unité de résistance électrique.

Marche - arrêt– une commande dont le résultat est un système « complètement activé » ou « complètement désactivé ».

Éléments à bobine ouverte – éléments à fil de résistance Nichrome découvert. Destiné à une production de chaleur par rayonnement et/ou convection.

Éléments de four à bobine ouverte– éléments à bobine ouverte entourés de ruban conçus spécialement pour une utilisation dans les fours.

Contrôle de boucle ouverte – système de contrôle sans rétroaction à détection.

Commande de sortie de sonde ouverte – sur certains contrôleurs PID, permet de choisir de fermer ou de commuter à la puissance de sortie prédéfinie (par exemple 30 %) dans le cas d’une sonde ouverte.

Limite de puissance de sortie – sur certains contrôleurs PID, permet de choisir un pourcentage maximum de pleine puissance. Utile pour les éléments chauffants trop puissants ou pour une mise en chauffe rapide suivie d’un contrôle précis.

OSHA – Occupational Safety and Health Administration (or Agency), agence gouvernementale américaine d’administration de la santé et de la sécurité au travail. Définit et met en application la réglementation en matière de sécurité au travail.

Thermoplongeurs Over-the side – thermoplongeurs conçus pour une utilisation dans des réservoirs ouverts. Une grande variété de matériaux et de revêtements de gaine sont disponibles afin de chauffer la plupart des tubes-conducteurs de solutions jusqu’à la fourniture de boîtiers de bornes ainsi que de thermostats mécaniques en option pour certains modèles.

Dépassement – passage de la température au-dessus du point de consigne.

P

Régulateurs de programmation à pourcentage – des dispositifs à temps de fonctionnement ajustable contrôlés par ordinateur et motorisés. Ils permettent un cycle de service ajustable, pour une base de temps de 15 ou 30 secondes. Utile pour le contrôle de l’intensité (boucle ouverte). Ne pas utiliser avec les éléments chauffants par rayonnement à quartz et tungstène.

Phase – relation périodique entre une fonction intermittente et une référence. En électricité, elle est exprimée en degrés (l’unité de mesure d’angle) pour décrire la tension ou le rapport entre deux ondulations sinusoïdes.

Commande par angle de phase – mode d’allumage du SCR au cours duquel le contrôleur est sous tension pendant une partie de chaque moitié de cycle. Nécessaire pour les courants d’appel élevés et/ou les charges inductives, comme les éléments chauffants au tungstène (lampes à quartz) et les transformateurs.

Phase proportionnée – une forme de contrôle de la température où la puissance qui alimente le service est contrôlée en limitant l’angle de phase de la tension de la ligne.

PID – contrôle de température à trois modes–proportionnel, intégral (réinitialisation automatique) et dérivé (taux).

Polarité – comportant deux pôles de charge opposée ; l’un positif, l’autre négatif.

Enrobage – Scellage des composants dans un composé comme la résine d’époxyde, afin de les protéger contre l’humidité et autres contaminants.

Réchauffeurs d’air de traitement – composants de réchauffeurs ou ensembles complets destinés à chauffer un grand volume d’air à basse pression pour faire un traitement. La sélection va d'éléments individuels de 475 W aux réchauffeurs de conduit d'air de 300 kW.

Alarme de fonctionnement – une alarme fixe ou une valeur d'un point de consigne secondaire indépendante de celle du point de consigne primaire. Si une mesure de fonctionnement ou de service dépasse cette valeur, un état d’alarme serait déclaré.

Réchauffeurs de service par rayonnement – réchauffeurs fournissant une énergie par rayonnement de diverses longueurs d’ondes destinés au chauffage de service, au séchage de pièces, à la protection contre le gel, etc. Disponibles en plusieurs tailles et modèles.

Valeur de fonctionnement – Représente une indication de la valeur du paramètre en cours de mesure ou qui est sous contrôle.

Variable de fonctionnement – le paramètre qui est sous contrôle ou mesuré comme la température, l’humidité relative, le débit, le niveau, la pression, etc.

Bande proportionnelle – la bande de température en degrés à l’intérieur de laquelle une fonction de contrôle proportionnelle est activée. La largeur de température est généralement ajustable et est exprimée en degrés ou en pourcentage de la portée.

Mode de contrôle proportionnel – lorsque la température de fonctionnement ou de service se rapproche du point de consigne et entre dans la bande proportionnelle, la donnée de sortie est commutée en mode sous tension ou hors tension selon le temps de cycle défini. La modification d’alimentation appliquée à la charge engendre une action d'étranglement qui réduit le dépassement de température. Ce cycle se poursuit jusqu’à ce que les temps de marche et d’arrêt soient égaux.

Embout de protection – un boîtier de raccordement pour la protection du capteur jusqu'à la connexion du fil d’extension. Les embouts de protection fournissent une barrière mécanique contre l’humidité et une sécurité dans les zones explosibles.

psia – livre-force par pouce carré absolu (1 psi = 6,895 kPa) Pression de référence dans un environnement sous vide.

psig – pression manométrique en livre par pouce carré. Pression de référence dans un environnement soumis à l’air ambiant.

Q

Qualité de la vapeur – la quantité relative de liquide présente dans la vapeur saturée, exprimée en pourcentage de la masse totale. La qualité de la vapeur est de 100 % moins le pourcentage de liquide. La qualité de la vapeur sèche saturée est de 100 %.

Réchauffeur par rayonnement à lampe de quartz – un réchauffeur dans un réflecteur, dont la source de rayonnement est un chauffe-tube de quartz à filament de tungstène. La meilleure source de chaleur si l’élément chauffant doit être éteint rapidement lorsque la ligne s’arrête. Des SCR à angle de phase doivent être utilisés pour le contrôle de l’intensité.

R

Rampe – une montée de température programmée.

Amplitude – une zone située entre deux limites, au sein de laquelle a lieu une mesure ou un acte de régulation. Généralement exprimée sous forme de limites supérieure et inférieure.

Rankine – une échelle de température absolue basée sur l’échelle Fahrenheit et qui compte 180° entre le point de glace et le point d’ébullition de l’eau. 0°F = 459,67°R.

Taux (dérivée) – une fonction de contrôle qui mesure la puissance de montée ou de chute de la température du système et qui amène le régulateur à passer à un mode proportionnel accéléré. Ce mode empêche un état de dépassement accompagné de perturbations du système à la mise en chauffe initiale.

Temps de dérivation – l’intervalle de temps durant lequel la température du système est échantillonnée pour la fonction de dérivation.

Point de consigne distant – sur certains contrôleurs, un signal externe entre 4 et 20 mA, ou approchant, modifiera le point de consigne d’un régulateur. Adapté à un système de contrôle par ordinateur à distance ou en cascade.

Arrêt à distance – une caractéristique de certaines unités SCR, qui permet de couper la sortie grâce à l’ouverture ou la fermeture d’un contact à distance.

Répétabilité – la capacité à fournir la même donnée de sortie ou la même mesure dans des conditions identiques répétées.

Courbure répressible – nécessaire lorsqu’une résistance tubulaire est repliée à un rayon de courbure plus court que préconisé pour les besoins du client. Des étampes à repression rétablissent le compactage interne de l’oxyde de magnésium afin d’éviter des vides qui pourraient aboutir à une défaillance prématurée du réchauffeur.

Résistance – la résistance au débit d'un courant électrique, mesurée en ohms.

Sensibilité de résolution – l'écart de variation de température qui doit se produire avant que la régulation ne s’active. Elle peut être exprimée sous forme de température ou de pourcentage de l’échelle de contrôle.

Temps de réponse – Sur les appareils analogiques, le délai nécessaire pour qu’un changement de la quantité mesurée ne donne lieu à une modification de l’indication. En matière de capteurs, le temps nécessaire pour atteindre 63,2 % du changement de stade.

Sortie de retransmission – sortie analogique étalonnée sur le processus ou la valeur du point de consigne.

Colliers et disques chauffants – composants plats ou circulaires de réchauffeurs. On les utilise généralement comme moyen de chauffage par fixation sur les conduits. Grande variété de tailles disponibles pour assurer un bon emboîtement.

Signal d’entrée / de sortie RS232 ou RS 422-485 – Une interface série adaptée à la connexion entre un contrôleur numérique et un ordi. personnel, un ordinateur-hôte ou une imprimante.

RTD – une sonde de détection de température constituée d’un fil de platine finement enroulé et qui développe un changement de résistance linéaire pour un changement de température correspondant. La résistance augmente avec la température. Le standard industriel (DIN) est une résistance de base de 100 ohms à une température de 32°F.

S

Température de saturation – La température d’ébullition d’un liquide à la pression existante.

SCFM) – Débit volumétrique en pieds cubes par minute à 60°F (15°C) et sous pression atmosphérique standard.

SCR – Redresseur commandé au silicium

Douilles isolantes secondaires – douilles en porcelaine conçues pour permettre à certaines bandes chauffantes d’être isolées électriquement à la masse, lorsqu’elles sont utilisées sous des tensions plus élevées pour chauffer l’air. Les attaches du réchauffeur doivent être perforées en usine afin de s’adapter aux douilles.

Autorégulant – fait référence à un type de câble chauffant, qui a une puissance de sortie diminuée pour une température plus élevée.

Autoréglage – un programme interne sur certains contrôleurs PID, qui permet au régulateur d’évaluer le processus et de calculer en interne les paramètres nécessaires à l’obtention d’un contrôle de processus optimal.

Interface série – le matériel informatique et le câblage nécessaires à connecter le(s) contrôleur(s), par mode de communication numérique, à un ordinateur. Le choix habituel se porte sur la RS232 (à point unique), la RS 422 ou la 458 (multipoints).

Protection contre la défaillance de capteur – montage de circuit qui assure un arrêt du processus en toute sécurité en cas de défaillance du capteur.

Sélection du capteur– une caractéristique du menu ou du matériel informatique sur la plupart des contrôleurs à affichage qui permet la sélection d’un certain nombre de types de thermocouples, RTD et /ou d’autres capteurs

Communication série – Une méthode de transmission de données entre appareils.

Point de consigne – réglage de la commande pour atteindre ou maintenir une température donnée.

Thermoplongeurs à bouchon vissable – thermoplongeurs qui se montent avec un bouchon vissable, en général avec un filetage NPT standard. La plupart disposent d’un large choix de boîtiers de borne adaptés à divers environnements. Certains sont également équipés de thermostats mécaniques intégrés.

Coefficient de forme ––dans les applications par rayonnement, la quantité d’énergie reçue par la cible par rapport à la puissance nominale du réchauffeur et à la distance jusqu’à la cible.

Gaine – l’enveloppe externe d’un élément chauffant, en général métallique. Les matériaux habituellement employés sont : le cuivre, l’acier, les alliages d’acier inoxydable et autres. Procure une protection mécanique et une liaison à la terre.

Longueur de la gaine – la longueur de la gaine mesurée sans les bornes ou les tiges protubérantes des extrémités. Ne dépasse généralement pas un pour cent sur les éléments chauffants tubulaires Chromalox.

Bouclier – matériau entourant un /des conducteurs afin d’éviter les interférences électrostatiques ou électromagnétiques émanant de sources externes.

Détection SCR raccourcie– montage de circuit dans certains SCR destiné à détecter un SCR raccourci dans un module de commande de la puissance. La sortie habituelle est sous forme d'une alarme destinée à avertir l’opérateur que l’unité nécessite une maintenance.

Déclencheur de dérivation – une bobine, conçue pour éteindre le disjoncteur principal sur un panneau, lorsqu’elle est mise sous tension. Généralement utilisée pour les grands panneaux SCR, afin de réduire la charge si la limite supérieure est atteinte.

Résistances tubulaires à extrémité unique – résistances tubulaires dont les deux connexions électriques sont situées sur une seule extrémité du réchauffeur. Simplifie le câblage.

Rétroaction de fil coulissant – Un potentiomètre dont la résistance varie en fonction de la position d’une valve. Il fournit des informations sur la position de celle-ci au contrôleur de valve.

Palier – Une augmentation de la température d’un objet métallique dans un environnement chauffé afin de produire un changement métallurgique. Également un délai pré-programmé pour fournir un point de consigne pour un procédé, comme dans un programme rampe-palier.

Creuset à métaux souples – un récipient ouvert conçu pour y faire fondre le fil à souder, l’étain et/ou le plomb.

Démarrage progressif – réduit la tension au démarrage initial puis réduit la puissance vers les réchauffeurs.

Portée – la différence entre les limites inférieure et supérieure de l’étendue d’un contrôleur.

Portée – la différence entre les limites inférieure et supérieure de l’étendue d’un contrôleur.

Densité relative – le rapport entre la masse d’un matériau quelconque et le même volume d’eau pure à 4°C.

Chaleur massique – le rapport entre l’énergie thermique requise pour augmenter la température d’une masse de matière de 1 degré et l’énergie thermique nécessaire pour élever de 1 degré une masse égale d’eau.

Vitesse de réponse – temps nécessaire pour qu’une modification de température détectée par le capteur soit traduite en une action de régulation.

À ressort – fait référence aux sondes de détection conçues pour un usage dans les puits thermométriques. La sonde est équipée d’un ressort qui oblige le bout du capteur à rester en contact étroit avec l’extrémité interne d’un puits thermométrique correctement choisi.

Stabilité – la capacité d’un appareil ou capteur à maintenir une donnée de sortie constante lorsqu’une donnée d’entrée constante est appliquée.

Standard – le point de référence à partir duquel sont établis les références ou les étalonnages.

Chaudières à vapeur – fournit automatiquement une source de vapeur pour les processus ou autres usages. Les chaudières existent dans une large variété de dimensions et de styles. Entre autres accessoires : purge automatique, systèmes de récupération du condensat, séparateurs de vapeur.

Bandes chauffantes – éléments chauffants à section rectangulaire, généralement utilisés pour chauffer par conduction des objets auxquels ils sont fixés ou pour chauffer de l’air par convection libre ou forcée.

Surchauffe – le chauffage d’un liquide au-delà de sa température d’ébullition sans qu’il passe à l’état gazeux ; ou le chauffage d’un gaz largement au-delà de sa température d’ébullition.

Courant de surcharge – une tension plus élevée que la valeur nominale du courant, de courte durée, qui se produit lorsqu’une puissance est initialement appliquée à des charges comme un câble chauffant autorégulant et réchauffeurs de rayonnement à quartz et filament de tungstène.

T

Gradient de température – une gamme de variations de température à divers endroits physiques d’un système thermique.

Téra – le préfixe correspondant à mille milliards (T).

Tige terminale– une tige située à l’extrémité d’une résistance tubulaire et d'un élément chauffant semblable et à laquelle est attaché le fil de résistance embobiné. La tige sort du réchauffeur et est rattachée à une borne afin de faciliter le câblage.

Bornes – le moyen grâce auquel le câblage est attaché aux réchauffeurs. Pour les éléments chauffants tubulaires, il en existe une large gamme destinée à accueillir les câbles, les cosses ou les connecteurs emboîtables de 1/4 de pouce (6,4 mm).

Conductivité thermique – la propriété qu’a un matériau de conduire la chaleur.

Dilatation thermique – une augmentation de la taille due à une augmentation de la température.

Décalage thermique – l’écart de temps dans la distribution de chaleur au sein d’un système thermique.

Système thermique – une série de composants disposés et conçus pour produire de la chaleur. Les quatre éléments ou composants risquant de compromettre un système thermique sont : 1) le service ou la charge 2) la source de chaleur 3) le média caloporteur 4) le système de contrôle

Thermistance – une sonde de détection de température fabriquée à partir d’un mélange d’oxydes métalliques puis enfermée/encapsulée dans de la résine d'époxyde ou du verre. Un grand changement dans la résistance est conséquent d'un changement proportionnel de température. En règle générale, la résistance diminue à mesure que la température augmente.

Thermocouple – une sonde de détection de température constituée du raccord de deux métaux différents dont la donnée de sortie en millivolts est proportionnelle à la différence de température entre le raccord « chaud » et les fils conducteurs (raccord froid).

Puits thermométrique – un tube fermé à une extrémité dans lequel est inséré un capteur thermique afin de l’isoler de son environnement.

Éléments chauffants à lame fine – réchauffeurs de type tubulaire d’une section de 1 / 4 po. x 1 po. Disponibles en modèles monophasés ou triphasés

Conception contact sans danger – boucliers optionnels disponibles sur certains modules de commande de puissance SCR ; ils réduisent le risque éventuel, pour le personnel, d’entrer en contact avec des tensions élevées.

Transducteur – un dispositif qui convertit une variable mesurée en une forme autre qui correspond à la sortie du transducteur. Un thermocouple transforme la chaleur en une tension en millivolts.

Transmetteur – un dispositif servant à transmettre les données de température provenant d’un capteur.

Élément tubulaire – un composant cylindrique d'un élément chauffant composé d’une gaine métallique renfermant de l'oxyde de magnésium entouré d'une bobine de fil de résistance en nichrome. Sa coupe transversale peut être circulaire, en forme de cœur ou pressée plate.

U

Retombée – un passage soudain de la température en dessous du point de consigne.

Underwriters’ Laboratories (UL) – une agence d’approbation tierce qui s’intéresse aux composants et aux produits finis.

Jonction non raccordée à la masse – une jonction de thermocouple totalement isolée de sa gaine.

Code de sécurité choisi par l’utilisateur– une caractéristique de certains contrôleurs PID ; elle permet de choisir un code unique, si les codes par défaut sont compromis.

V

VDE – un organisme tiers d’essais allemand qui s’intéresse à la sécurité des produits. Viscosité – la résistance inhérente à l’écoulement d'une substance Tension – un potentiel électrique mesuré en volts.

W

Puissance – représente une unité de mesure de la puissance électrique. Dans un circuit résistif, VI = W (voir formules de la loi d’Ohm).

Densité de puissance – la puissance nominale d’un élément par unité de surface. Généralement exprimé en watts par pouce carré (ou watts par centimètre carré).

Soudé (par rapprochement) – une méthode courante de fixation d’une sonde de détection à un filetage. Le soudage génère une liaison anti-humidité et résistante aux forces mécaniques.

Z

Commutation à tension nulle (ou commutation au zéro de tension) – s'applique à un circuit ouvert ou fermé, lorsque la forme d'onde de la tension sur la courbe atteint la valeur zéro.