Traçage thermique
Voir les produits
Chauffage et systèmes industriels
Voir les produits
Technologies des composants
Voir les produits

DirectConnect™ - Économies d’installation

DirectConnect Image

       

 

Économies d’installation


Lorsqu’ils examinent un nouveau projet de chauffage électrique, les ingénieurs doivent s’intéresser à trois composantes : l’élément chauffant, la commande de la puissance et l’installation. L’installation nécessitera des transformateurs, des fils, des raccordements, des lignes de tuyauterie, des supports, des tire-fils et des inspections. Le tableau 1 montre les coûts, installation comprise, d’un projet typique à 24 circuits d’une puissance de 2 400 kW (8,2 MMBtu/h) fonctionnant à 480 V. Comme il est indiqué, le coût d’installation dépasse facilement celui de l’équipement et du service de mise en marche, ce qui augmente considérablement le coût du projet.

La technologie à moyenne tension DirectConnect fait fonctionner le système de chauffage de procédé directement sur un système de distribution allant de 4 160 V à 7 200 V. Cela réduit ou minimise le besoin de transformateurs exclusivement dédiés à abaisser la tension à celle désirée. Lorsque qu'il s'agit d'un système d’une puissance de plusieurs mégawatts, les coûts évités peuvent être conséquents. Dans cet exemple, la moyenne tension fait économiser plus de 250 000 $.

Les systèmes à moyenne tension de Chromalox font disparaître les transformateurs ou en font réduire le nombre,
ils nécessitent moins de fils qui sont d’un calibre plus petit et ils diminuent le coût de la main-d’œuvre pour l’installation.

De plus, la technologie à moyenne tension pour le chauffage industriel électrique réduit considérablement l'ampérage pour la même quantité de chaleur produite. Faire fonctionner un équipement de chauffage à une tension standard de 4 160 V en milieu industriel réduit l’intensité par un facteur de 9. Une ampérage réduit permet d’utiliser moins de fils qui sont d’un diamètre plus petit par rapport à la source de 480 V.

Convertir d'une tension de 480 V à 4 160 V pour la même valeur calorifique fait passer le nombre de circuits nécessaires de 24 à 2, ce qui réduit grandement le filage, les contacteurs, les fusibles et la main-d’œuvre pour l’installation. Le tableau 2 montre le coût du projet pour un système équivalent d’une puissance de 2 400 kW (8,2 MMBtu/h) fonctionnant à 4 160 V. Dans ce cas, les coûts d’installation représentent moins de 10 % des coûts d’équipement et de service de mise en marche. Les coûts associés au projet coûtent environ 250 000 dollars de moins que l'alternative à basse tension. Le temps d’installation serait réduit d’environ 80 %.